Projets | Nador West Med 

Projets

Conformément à ses orientations stratégiques et dans le cadre de la politique dans laquelle il s’est engagé pour le développement de ses régions, le Maroc a décidé l’aménagement progressif d’une plateforme industrialo-portuaire intégrée sur la côte Méditerranéenne de la région de l’Oriental, dénommée « Nador West Med ».

Le projet NWM sera construit dans le site stratégique de la baie de Betoya, situé sur la façade Ouest du Cap des Trois Fourches à moins de 250 miles du détroit de Gibraltar et ce en face des principales routes maritimes Est-Ouest des trafics conteneurs et produits pétroliers.

Slider 2

Slider 3

Slider 4

Le complexe Nador West Med est composé de :

Un nouveau port en eau profonde
doté de capacités importantes pour le transbordement des conteneurs, le développement d’un pôle énergétique (traitement, conditionnement, stockage des hydrocarbures et produits dérivés) et le traitement des produits vrac notamment le charbon ;
une plate-forme industrielle intégrée
ouverte aux investisseurs de renommés, destinée à abriter les métiers mondiaux du Maroc et sera développée sur une zone franche adossée au port.

Trois principaux objectifs sont assignés par les pouvoirs publics à cette initiative :

Accélérer et renforcer le développement économique et social de la région de l’oriental
par la réalisation de grandes infrastructures améliorant la compétitivité de la région, l’attractivité des investissements nationaux et internationaux et la création de richesses et d’emplois ;
Renforcer le rôle maritime et portuaire du Maroc
dans la région de la méditerranée occidentale notamment dans la rive sud et tirer bénéfice de sa position géographique au niveau du détroit de Gibraltar pour drainer une partie de l’activité maritime mondiale ;
Assurer l’approvisionnement du Maroc en produits énergétiques
notamment le charbon pour la future centrale thermique programmée dans la zone.

Pour la concrétisation de ce grand projet et la facilitation des relations avec les investisseurs et partenaires futurs, le projet « Nador West Med » est conçu par le Gouvernement du Maroc avec une logique de développement et de gouvernance tirée de son expérience réussie du projet Tanger Med réalisé dans la région de Tanger.


A cet effet, la société publique « Nador West Med » a été créée et chargée de la réalisation, du développement, de l’aménagement, de la promotion et de la gestion dudit complexe industrialo-portuaire, et ce en vertu des conventions signées avec le Gouvernement :


  • La convention cadre ente le Gouvernement et la Société Nador West Med à travers laquelle la Société s’engage de développer le complexe industrialo-portuaire ;
  • La convention de financement entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Equipement et du Transport, le Fonds Hassan II pour le Développement Economique et Social, l’Agence Nationale des Ports et la Société Nador West Med ;
  • La convention de concession entre l’Agence Nationale des Ports et la Société Nador West Med, où l’ANP octroie à cette dernière la gestion du nouveau port ;
  • a convention de développement de la zone Franche de Betoya entre la société Nador West Med et le Ministère du Commerce, de l’Industrie et des Nouvelles Technologies.


Les infrastructures portuaires liées au projet sont conçues et étudiées pour être réalisées en plusieurs modules offrant :


  • Un potentiel de développement sur le moyen et le long terme permettant aux opérateurs et armateurs potentiels, de construire des visons et des perspectives ;
  • Une réalisation progressive des infrastructures et une souplesse dans la planification des extensions futures éventuelles ;
  • Une capacité d’adaptation aux évolutions des trafics et des industries du transport maritime.



Le premier module portuaire qui sera réalisé est composé de :

  • Une digue principale d’environ 4.200 m et d’une contre digue d’environ 1200 m ;
  • Un terminal à conteneurs avec un quai de 1.520 m, une profondeur de 18 m et un terre-plein de 76 ha, avec la possibilité d’ajout d’un quai de 1200 ml à -18 m pour conteneurs ;
  • Un terminal hydrocarbure avec 3 postes pétroliers de 20 m de profondeur ;
  • Un terminal charbonnier avec un quai de 360 m et une profondeur de 20 m ;
  • Un Terminal divers
  • Un poste roulier et un quai de service.



En terme de capacités annuelles, cette infrastructure permettra de traiter :

  • 3 millions de conteneurs (Equivalent vingt pieds EVP) avec possibilité d’augmentation de cette capacité de 2 millions de conteneurs additionnels ;
  • 25 millions de tonnes d’hydrocarbures ;
  • 7 millions de tonnes de charbon ;
  • 3 millions de marchandise diverse.

Parallèlement à l’infrastructure portuaire, des zones industrielles, logistiques et de services seront aménagées sur la zone franche adjacente au port et sur la zone de développement et qui seront ouvertes aux investisseurs de renommés, et destinée à abriter les métiers mondiaux du Maroc.